Le véhicule électrique sort enfin de sa niche pour définitivement s’imposer 

Les véhicules électriques représentaient 10 % des immatriculations françaises en Octobre 2020. Ceci confirme la tendance depuis le début de l’année d’un triplement des ventes mensuelles par rapport à l’an dernier. La filière automobile table donc sur un million de véhicules électriques et hybrides rechargeables dès 2022. Le réseau actuel des 29.000 bornes de recharge publiques, déjà trop juste et pas assez fiable pour les 200.000 véhicules électriques en France, va rapidement devenir une problématique pour ces nouveaux utilisateurs. Or, selon une étude du cabinet de conseil Oliver Wyman, la disponibilité de la recharge est l’un des deux obstacles majeurs à l’acquisition d’un véhicule électrique . Ainsi, en dévoilant en octobre “L’objectif 100 000 bornes”, le gouvernement a affirmé sa volonté d’adresser ce sujet dès 2021. 

Des engagements qui coûtent cher

Face à cet engagement de taille consistant à tripler le nombre de bornes de recharge public en 15 mois sur le territoire français, de nombreux acteurs, notamment de la grande distribution, se sont engagés sur des objectifs fermes. E. Leclerc vise 5 000 bornes installées sur ses parkings pour fin 2022 et Système U et Lidl souhaitent en installer 2.000 chacun pour fin 2021. Pour Système U, les bornes de recharge sont même devenues « un avantage concurrentiel qui deviendra un prérequis ». Toutefois, cet engagement va coûter cher puisque l’installation pourrait coûter entre 400 et 500 millions d’euros, selon le cabinet Wavestone. 

Des solutions sans aucun coût ni investissement pour les acteurs du retail 

Équiper des centaines de parkings en bornes de recharge est donc un casse-tête économique au vu de l’investissement nécessaire. Toutefois, de nouveaux modèles économiques émergent pour financer les bornes de recharge à moindre coût. Par exemple, Power Dot propose une solution clef-en-main, sans aucun coût ni investissement, couvrant toute la chaîne de valeur de bout en bout : acquisition de la borne, installation, maintenance et exploitation. Cette solution permettra à la grande distribution d’atteindre ses objectifs, d’attirer et fidéliser cette nouvelle clientèle électrifiée et d’inscrire leur marque dans la transition écologique sans avoir à débourser le moindre centime. 

Sources: